NewsFeedsRSS 2.0

Le Benin devient le 17e membre de l’Africa Finance Corporation

Lagos, le 8 novembre 2017 : la République du Bénin (le Bénin) est devenue le 17e état membre de l’Africa Finance Corporation (AFC - Société financière africaine), la première institution de financement du développement des infrastructures en Afrique.
 
L’hon. Romuald Wadagni, Ministre de l’économie et des finances, a officiellement adhéré à l'AFC en signant la Lettre d'adhésion le 7 novembre 2017. Le Bénin s’ajoute ainsi à la liste des États africains francophones actuellement membres de l'AFC. Ceux-ci comprennent : le Tchad, la Côte d'Ivoire, Djibouti, le Gabon, la Guinée-Bissau et la Guinée-Conakry.

Ce développement est de bon augure pour la nation côtière pacifique qui sert de passerelle économique vers plusieurs autres économies ouest-africaines. Le Bénin est un pays économiquement stable qui a maintenu le taux de croissance moyen de son PIB à 5% au cours des cinq dernières années. Ces éléments fondamentaux créent un système de soutien naturel à un investissement viable dans les infrastructures.
 
Andrew Alli, Président et CEO de l'AFC a commenté : « Nous sommes heureux d'accueillir la République du Bénin parmi les membres de l'AFC. Le Bénin bénéficie d’une situation  stratégique. Grâce à ce partenariat, nous pensons que le Bénin va être en mesure de réaliser pleinement le potentiel qui est le sien, en tant qu’important couloir propice aux activités économiques en Afrique occidentale. Compte tenu des flux économiques régionaux, une fois pourvu d’une infrastructure adéquate, le pays est bien placé pour desservir tous les pays voisins de manière significative. En tant que membre de l'AFC, le Bénin aura accès à l'expertise technique et aux ressources financières de l'AFC, en matière de développement, de financement et d'exécution de projets d'infrastructure, dans les secteurs du transport, de l'alimentation électrique, des télécommunications, des ressources naturelles et des industries lourdes. »
 
L’hon. Romuald Wadagni a également commenté l'annonce : « Nous sommes enthousiasmés par les perspectives de partenariat avec l'AFC, qui vont nous permettre de piloter le développement des infrastructures au Bénin et en Afrique occidentale. Comme chacun le sait, il existe un lien direct entre les investissements dans les infrastructures et le développement économique. Notre appartenance à l'AFC laisse présager un avenir prometteur pour le pays, et pour l’ensemble de l'Afrique occidentale. »
 
Notes aux rédacteurs
 
À propos de l’AFC - www.africafc.org
 
L'AFC, une institution financière multilatérale de premier ordre, a été créée en 2007 avec une base de fonds propres de 1 milliard de dollars américains, dans le but de catalyser les investissements du secteur privé dans les infrastructures, à travers l’ensemble de l'Afrique. Avec une taille de bilan actuel d'environ 3,5 milliards de dollars américains, l’AFC est la deuxième institution financière multilatérale de premier ordre en Afrique, et l’agence Moody's Investors Service lui a décerné une notation A3/P2 (perspective stable). L’AFC a réussi à recueillir 750 millions de dollars américains en 2015 et 500 millions de dollars américains en 2017 ; grâce à son programme mondial de 3 milliards de dollars américains de billets à moyen terme (MTN), approuvé par le conseil d’administration. Chaque émission d'euro-obligations a été sursouscrite et a attiré des investisseurs venus d'Asie, d'Europe et des États-Unis.
 
La politique d’investissement de l'AFC repose sur une connaissance approfondie du secteur, mais se concentre aussi sur le conseil financier et technique, la structuration et le développement des projets et le capital-risque, afin de répondre aux besoins de développement des infrastructures en Afrique, et de stimuler une croissance économique durable. L’AFC investit dans des infrastructures de haute qualité qui fournissent des services essentiels au niveau des principaux secteurs de l'énergie, des ressources naturelles, de l'industrie lourde, des transports et des télécommunications. À ce jour, la Société a investi environ 4 milliards de dollars américains dans divers projets, au sein de 28 pays d'Afrique du Nord, de l'Est, de l'Ouest et du Sud.
 
Suivez-nous sur Twitter - @africa_finance

Share